Rencontre avec Abdullah Islamkhanov, locataire

Rencontre avec Abdullah Islamkhanov, locataireAbdullah est une des pépites du club de lutte libre de La Rabière. Il est né en Tchéthènie le 16 avril 2002. Sa famille arrive 6 mois après à Paris pour fuir les horreurs de la guerre puis s’installe à Joué-lès-Tours en 2004.

Cet athlète de haut niveau pratique la lutte depuis l’âge de 4 ans, fier d’honorer ce sport national tchétchène. Ses progrès sont fulgurants, récompense d’une grande discipline, du goût de l’effort et des défis. Son coach, Ulysse Beaudouin apprécie son engagement, sa détermination et son esprit très volontaire, des qualités indispensables pour devenir un champion.

Ce jeune lutteur talen­tueux veut toujours faire mieux, « Abdullah n’aime pas plus perdre à la lutte qu’aux jeux de cartes, c’est un gagnant ! ».

Son club a été un lieu de socialisation essentiel et a grandement favorisé son intégration. En y rencon­trant d’autres partenaires tchétchènes, il a repris contact avec ses frères. Mais surtout il y a appris le français. La lutte lui a transmis ses valeurs qui sont le respect des adver­saires et le dépassement de soi, quelle belle école de la vie !

Dans son quartier, on l’appelle « le tchétchène » ou « le lutteur ».

Un de ses plus beaux souvenirs sportifs : « quand je suis devenu champion de France, mes entraineurs m’ont pris dans leurs bras, c’était fort ! ».

Ses objectifs, sont en 2024, de participer aux jeux olympiques mais aussi avec l’ambition de ramener la plus belle des médailles.

En attendant, Abdullah veut « gagner contre le COVID » pour pouvoir recommencer la compéti­tion, retrouver son plus haut niveau et redevenir titulaire en remportant les championnats de France.



Toutes les actualités