Nos réalisations


« Le Morier 2 » à Joué-lès-Tours

Composition : 1 bâtiment de 33 logements (4  Type 1 bis, 9 Type 2, 13 Type 3, 7 Type 4)

 

Le projet

Après la restructuration des espaces extérieurs du  « Morier 1 » c’est le « Morier 2 » qui a fait l’objet d’un programme complet de réhabilitation dans les logements, parties communes et façades extérieurs.

La particularité de ce projet est la transformation du bâtiment par l'extérieur. Les anciennes ardoises en façade sont remplacées par un bardage bois, lui donnant ainsi de la modernité.

« La Rabaterie » à Saint-Pierre-des-Corps

Un chantier monumental 

La réhabilitation des 5 tours du quartier de "La Rabaterie" à Saint-Pierre-des-Corps, est un projet emblématique pour Val Touraine Habitat.

Cette réhabilitation, qui concerne 433 logements, à été l'occasion d'améliorer la qualité de vie de l'ensemble du quartier avec un projet d'aménagement de tous les espaces extérieurs, des halls d'entrée et de l'ensemble des parties communes.

Des extensions des logements ont été réalisées grâce à l'installation de balcons et de loggias permettant aux locataires de bénifier d'une pièce supplémentaire d'environ 16m2.

Ce projet a permis également de réaliser des économies d’énergie grâce à l'isolation par l'extérieur des batiments.

En savoir +

Voir la vidéo

« La Bergerie » à Larçay

Le projet

Sur une superficie d'environ 5ha, ce programme d'aménagement comprend :

Tranche 1 : 18 logements locatifs sociaux intermédiaires, 5 logements locatifs sociaux individuels, 6 logements individuels en accession sociale, 41 terrains à bâtir réservés à l’accession à la propriété privée.

Tranche 2 : programme prévisionnel de 20 logements collectifs et de 5 logements individuels réservés à la promotion privée, 3 terrains à bâtir réservés à l’accession à la propriété privée.

En savoir +


« Parc Robert Lebas » à Azay-sur-Cher

Composition : 23 logements dont 15 individuels & 8 intermédiaires (6 Type 2, 14 Type 3, 3 Type 4)         

 

Le projet

Ce projet intègre la construction de 23 logements au cœur de la ville d’Azay-sur-Cher, dans un parc arboré, reliés aux services publics et aux activités sportives grâce à un chemin piéton.

En bardage, le bois recouvre la structure des garages et de certaines façades pour les embellir, permettant aux constructions de s'intégrer parfaitement dans leur environnement. L’aménagement paysager s’appuie sur le patrimoine végétal existant en intégrant les pins qui magnifient aujourd’hui le lieu.

 

Voir la vidéo

« Résidence Saint-Antoine » à Parçay-Meslay

Une remarquable intégration paysagère en cœur de ville de Parçay-Meslay

Val Touraine Habitat est fier de la très belle opération de construction neuve en maîtrise d’ouvrage directe de 28 logements locatifs (6 T2, 13 T3 et 9 T4) individuels et collectifs (19 PLUS et 9 PLAI) réalisée au centre-ville de Parçay-Meslay.

Esthétisme général, beaux volumes des logements, proximité du centre-ville et remarquable intégration paysagère constituent les points forts de l’opération « Résidence Saint-Antoine ».

L’économie générale du projet a été bien maitrisée, compte-tenu des nombreuses contraintes, avec un investissement total de 4 468 387 euros, soit 159 585 euros par logement (2 313 € le m² de surface habitable).

Les retours de nos locataires sont tous extrêmement positifs, tels qu’exprimés lors d’une Voisinade* organisée sur place, le 3 septembre 2019. D’ailleurs tous les logements sont loués.

Nos locataires nous ont dit apprécier fortement leur cadre de vie, l’accessibilité de la résidence, les volumes des logements et des terrasses, ainsi que la qualité des aménagements intérieurs et extérieurs.

Pour Val Touraine Habitat, l’opération « Résidence Saint-Antoine » est une vitrine du logement social contemporain.


* une Voisinade est une rencontre informelle et conviviale avec nos locataires arrivés il y a peu de temps pour faire mieux connaissance et améliorer certains aspects de nos relations

 

Voir la vidéo

« Marpa-école » à Souvigny-de-Touraine

Un espace intergénérationnel novateur

L’opération concerne la réalisation, en 2015, d’un établissement intergénérationnel où sont réunies une Marpa (Maison d’accueil rurale pour personnes agées) et une école primaire publique. Un projet unique en France.

Des locaux partagés permettent aux personnes âgées de participer aux activités et à certains moments de la vie scolaire des enfants et réciproquement. Ainsi le restaurant, la salle d’activités, la bibliothèque sont des lieux de rencontre et d’échange où des activités pédagogiques et de convivialité peuvent se développer. Le but est également de rompre l’isolement et le repli sur soi des personnes âgées.


En savoir +

« Les Bas-Clos » à Loches

Une réhabilitation d’ampleur

Les premiers logements sociaux des « Bas Clos » ont été ceux du n° 33 de la rue du Godet, avec sept appartements de type T3 de 60 m2 et deux T2 de 75 m2. Ils ont été livrés le 1er juin 1967.

Seront ensuite mis en service 53 logements rue de la Chicarderie en fin de l’année 1967, puis 15 autres pour ces deux rues en 1968. Le quartier des « Bas Clos » s'est développé le long de l'avenue des Bas-Clos, de la rue du 11-Novembre, et de la rue du 8-Mai. Les constructions se sont poursuivies jusqu'en 1987, avec une période de chantier quasiment ininterrompu dans les années 1970.

Au final, on dénombre une superficie globale de 11.659 m2 soit 1,16 hectare de logements cumulés sur ce qui était avant des jardins ! D’ailleurs, le jardin partagé du « P’tit Clos » réalisé en 2012 en concertation avec les locataires témoigne de ce passé.

Entre 2012 et 2020, Val Touraine Habitat a engagé un vaste chantier de rénovation des logements du quartier des « Bas Clos ». Au total, 362 logements à rénover et un investissement de 13 M€ pour mettre aux normes l’électricité, changer les chaudières, refaire halls, cages d’escalier, cuisines et salles de bains, changer les menuiseries…Les importants travaux d’économie d’énergie déjà engagés permettent ainsi une économie annuelle de plus de 80 000 €.

 

Voir la vidéo

« Nouvelle gendarmerie » à Avoine

Compositions : 38 logements (2 Type 29 Type 319 Type 46 Type 5 et 2 Type 6)

La brigade dédiée au Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) s'inscrit dans une zone à urbaniser de la commune d'Avoine. Ce programme qui comprend deux zones fonctionnelles indépendantes, privée et professionnelle, doit à la fois intégrer la construction d'un bâtiment sécurisé et fonctionnel, rapidement en opération, et permettre le développement d'une vie de famille reliée au quartier et aux équipements de la commune.


En savoir +

« Résidence Faucon Noir » à Langeais

Un travail architectural en concertation avec l’ABF

Ancien site EDF, Val Touraine Habitat s’est porté acquéreur des anciens locaux EDF pour en faire un projet locatif de 20 logements collectifs.

Ce projet a été établi en concertation avec l’ABF (l'Architecte des bâtiments de France). Le château de Langeais étant à proximité du site, il était nécessaire de porter un regard particulier à l’architecture de chaque bâtiment et aux matériaux utilisés.

Les bâtiments épousant la courbe de la rue offrent, aux logements, des vues en éventail avec une orientation des pièces principales au Sud et à l’Ouest. Pour accompagner l'organisation en « crescendo », les niveaux des logements épousent également le niveau de la rue en pente, ainsi certains logements au R+1 sont en RdC sur rue. L’enchaînement vertical des balcons et des terrasses donne un aspect de « maisons de ville ».

Côté matériaux, le socle sur rue est recouvert d’un enduit gros grain, d’aspect minéral. Ces « maisons de ville » recouvertes d’ardoise, de zinc ou d’une terrasse, sont en façade sur rue couvertes d’enduit de différentes teintes.

 

Voir la vidéo

« Goya » à Tours

Rudy Ricciotti une signature prestigieuse

Ressemblant à un paquebot futuriste, l’ensemble immobilier situé Place Goya, dans le quartier des Fontaines à l’entrée Sud de Tours, comprend des loge­ments et des commerces.

« Goya » a été conçu par Rudy Ricciotti, célèbre architecte français, Grand Prix national d'architecture en 2006 et auteur du Mucem (Musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée) à Marseille.

L’opération comprend, dans sa 1ère tranche, la construction de 39 logements locatifs (16 T2, 17 T3 et 6 T4), 3 logements vendus, des parkings en sous-sol, ainsi qu’environ 1 300 m² de commerces. L’investissement est de 8,9 M €.

La résidence « Goya » n'est que la première partie de l'aménagement de cette parcelle située aux portes de Tours, à proximité de l'Autoroute A10. Le projet initial porte sur trois îlots, avec jusqu'à quatre bâtiments possibles pour 200 logements. Les études se poursuivent afin d’arriver à un projet finalisé et partagé avec la ville de Tours et la Métropole Tours-Val de Loire.

 

Voir la vidéo

Ehpad « Docteur Marcel-Fortier » à Richelieu

Le Conseil d’administration de l’EHPAD « Docteur Marcel Fortier » de Richelieu a souhaité offrir à ses résidents un nouveau cadre de vie et à son personnel soignant, un outil de travail performant. C’est cette volonté, commune avec l’ensemble du personnel ainsi que les services de l’État, qui a guidé la rédaction du cahier des charges, conduit le processus de consultation.

En mars 2014, un appel à candidatures est organisé par l’EHPAD auprès d’opérateurs susceptibles de proposer une prestation complète incluant la conception, la construction, le financement et la maintenance du futur établissement. En juillet 2015, au terme de cette première étape, le projet qui a été retenu par l’EHPAD est celui de Val Touraine Habitat associé à Eiffage Construction Centre au sein d’un groupement créé pour l’occasion.

Les deux structures ont mutualisé leurs savoir-faire autour d’un projet élaboré par l’architecte Patrice Debaque du cabinet « Créature Architectes ».

Le bail emphytéotique administratif (BEA) et la convention non-détachable de mise à disposition (CNDMD) pour la conception, la construction, le financement et la maintenance de l’Établissement, scellant ce dossier, ont été signés le 13 novembre 2015 en Mairie de Richelieu.

Opération divisée en 21 lots. Parmi les 14 entreprises désignées, 9 sont Tourangelles, traduction d’un fort soutien aux PME locales. La société Eiffage Construction Centre a réalisé plus de 5 000 heures d’insertion dans le cadre de la construction tout Corps d’État des travaux.

Un travail de partenariat soutenu a été mené de concert avec le service Insertion du Conseil départemental.

 

Voir la vidéo

« ZAC des Dolbeaux » à Semblançay

La volonté est de développer la commune de Semblançay. Faire venir de nouveaux habitants tout en restant attractif alors que ce territoire ne bénéficie pas du dispositif Loi Pinel.

Pour cela VTH a imaginé une mixité de logements qui va permettre une variété de produits à la location et aussi à la vente afin d’attirer un large panel de personnes pour favoriser la cohésion et la mixité sociale.

Cela va donner la possibilité aux habitants de rester dans la commune et d’occasionner de nouvelles typologies d’habitats.

Une attention sera portée à la population vieillissante à travers la création de logements sociaux à destination des seniors ainsi que la construction d’une maison de santé à proximité.

 

La volonté est de récreer une centralié autour du projet de la ZAC des Dolbeaux. En effet une maison de santé serait créée. Avec l’aménagement de la ZAC des Dolbeaux, cela permettrait de créer une extension de bourg profitant à la fois des commodités du centre-bourg et du cadre naturel offert par la Petite Choisille.

 

Superficie de la ZAC : environ 9 hectares.

« MDS » de Loches

Situé au centre-ville de Loches, le Pôle social d’environ 2 800 m² accueille une Maison départementale de la solidarité, un pôle social communautaire et huit logements sociaux dans le cadre d’un Foyer de jeunes travailleurs.

L’ambition de ce regroupement est de rendre plus lisible et de simplifier l’accès de la population à ces différents services, mais également de faciliter la collaboration entre les professionnels sociaux et médico sociaux et de mutualiser les fonctions d’accueil autour de la notion d’un guichet unique.

Suivi par Sarah Petrignet-Wollenschlaeger, chargée d’opérations à la Direction du développement et de l’aménagement chez Val Touraine Habitat, ce pôle social est réalisé par le cabinet d’architecture De Broissia-Guimon.


Très esthétique, le bâtiment offre un bel espace d’accueil desservant salles de réunion et bureaux.

Le prix de revient total dépasse les 6 M€ financé par le Conseil départemental d’Indre-et-Loire, la Communauté de communes Loches Sud Touraine et la Région Centre-Val de Loire.

 

Voir la vidéo